Liens de partage
logo Tempo

5

Eau potable : et si ça ne coulait plus de source ?

JUIN 2024
Plutôt eau en bouteille ou eau du robinet ? Savez-vous d'où vient l'eau que vous consommez ? Connaissez-vous le montant de votre facture d'eau ? Êtes-vous attentif à la qualité de l'eau que vous consommez ? Une rupture d'eau potable est-elle possible à l'avenir ?

Réponses de nos experts dans cette nouvelle édition de Temp'O à découvrir

« #5 [Temp'O le mag de l'eau] Eau potable : et si ça ne coulait plus de source ? »

Eau potable : et si ça ne coulait plus de source ?

Les experts de cette cinquième émission

Lucile GREMY
Directrice des interventions, agence de l'eau Adour-Garonne
Sébastien VINCINI
Président Conseil départemental Haute-Garonne, Administrateur agence de l'eau Adour-Garonne, Président Réseau 31
Pauline ROUY
Chargée d'interventions, agence de l'eau Adour-Garonne

« Actions de prévention pour la qualité de l'eau potable - Cap Blanc »

Comment continuer d'alimenter en eau potable de qualité toutes les populations à horizon 2050 ? 

Pour y parvenir, dans un contexte de changement climatique, les actions préventives de protection de la ressource sont plus que jamais indispensables. L’exemple du PAT (Plan d’Action Territorial) du Cap Blanc : protéger les aires de captages d’eau pour préserver la qualité de l’eau potable.

« Garantir la quantité d'eau des nappes profondes pour l'eau potable »

Les habitants de la Gironde bénéficient d’une eau potable de grande qualité produite à partir des nappes profondes présentes sur le département (96% de l’eau potable provient de ces nappes). Certaines d’entre elles, comme la nappe de l’Éocène, sont surexploitées. Avec le changement climatique et l’augmentation de la population sur ce territoire, la pression sur cette ressource souterraine précieuse ne cesse de croitre. Préserver cette ressource notamment pour l’eau potable est un enjeu majeur.

L'eau potable, une ressource fragile sous pression

L'accès à une eau de qualité pour tous est un impératif mais les défis à surmonter pour le préserver sont nombreux : pollution, diminution de la quantité d’eau disponible, augmentation de la population…

Le changement climatique et les grands bouleversements sociétaux impactent aussi l’alimentation en eau potable. Comment anticiper et agir face à un défi de taille ?

Eau potable : investir pour préparer demain

Nous avons un patrimoine conséquent dans le grand Sud-Ouest : 4 000 unités de distribution d’eau potable, 13 000 châteaux d’eau et 200 000 km de réseaux, soit 5 fois le tour de la terre. On estime chaque année que sur 1000 mètres de réseau, il y en a moins de 7 qui sont renouvelés. A ce rythme, il faudrait 150 ans pour renouveler complétement le réseau. 

Temp'O, c'est aussi un podcast

Dans ce nouvel épisode épisode, Thomas Lage reçoit Lucile Gremy, Directrice des interventions et de l’expertise eau et milieux de l’Agence. L'occasion idéale pour parler de la qualité de l'eau, de son suivi et de sa préservation. Toutes ces actions qui permettent de bénéficier d'une eau potable de bonne qualité au quotidien.

Pour en apprendre plus sur le sujet

« L'eau potable : de la source au robinet »

« Le prix de l'eau »

« Patrimoine réseaux et infrastructures eau potable »

« Sécuriser la ressource pour l'alimentation en eau potable »

Eau potable : sensibiliser les citoyens à sa préservation

« En toute transparence : question d'un téléspectateur »

Face au changement climatique, l'agence de l'eau soutient et encourage la sensibilisation à la préservation d'une eau de qualité et en quantité suffisante à l'échelle du Grand Sud-Ouest. 2023 a marqué un tournant majeur pour la pédagogie de l’eau avec le lancement des initiatives lauréates de l'appel à projets Educ'Eau qui représentent 64 projets répartis sur le territoire pour un montant de 3,06 millions d'euros d'aides. 

Educ’Eau s’inscrit dans la volonté du Comité de bassin Adour-Garonne d'accompagner tous les publics vers une meilleure compréhension des enjeux de l'eau afin que chacun et chacune puisse agir à son échelle. Nous devons collectivement encourager une pédagogie positive, ludique, innovante, accessible et avec un ancrage territorial fort pour s'adapter et relever les défis d'aujourd'hui et de demain.

Les chiffres clés de l'appel à projets Educ'Eau

64 dossiers soutenus

3,06 millions d'euros d'aides

350 000 citoyens sensibilisés d'ici 2024